Archives mensuelles : novembre 2012

Une réalité économique 2

Un des derniers patron pêcheur à la journée d’Arcachon.

Quand Nicolas a débuté dans le métier en 1984, il y avait 20 bateaux de pêche à la journée à Arcachon. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 5 sur le port d’Arcachon… Les autres ont cessé leur activité.

60 % de son chiffre d’affaires va à l’armement (entretien et maintenance du bateau). Le restant est pour les pêcheurs et Nicolas une fois enlevé les charges et taxes des salaires et le carburant du bateau. Bien souvent il ne reste plus grand chose pour les salaires quand les conditions climatiques sont défavorables à la pêche.

 

Son bateau est un « fileyeur », il déroule ses filets derrière lui, des filets qui ne raclent pas les fonds marins, moins de dommage pour l’écosystème marin. Contrairement aux usines de la mer qui partent beaucoup plus longtemps pour rapporter du poisson certifiés « Atlantique Nord-Est » (des côtes équatoriales de l’Afrique à la Manche) qui peuvent utiliser des chaluts de fond.

Comme d’autres collègues, Nicolas réalise la vente directe dans le prolongement de son activité de pêcheur. S’impliquer dans la commercialisation de ses produits lui demande un surcroît de travail évident, entre la confection des colis individuels, la livraison aux Amap et la distribution sur place. « C’est beaucoup de travail à terre, c’est certain, et il ne faut pas croire qu’il était si évident de s’y retrouver financièrement. Mon activité de vente directe se limite d’elle-même en volume, c’est un équilibre à trouver entre le temps passé en mer à pêcher celui passé à terre à vendre. Je pense aussi aux investissements qu’on a dû faire pour respecter la réglementation sanitaire. J’ai acheté un véhicule frigorifique. Je dois acheter les conditionnements, la glace, payer le stockage des colis à terre avant la livraison… (par la location à l’année d’une chambre froide payée par les frais de l’armement)»

 

Cliquez sur le lien ci-contre pour accéder au contrat : CONTRAT poisson 2012-2013

Volailles

Martine et Michel PETIT sont aviculteurs à Avensan. Ils produisent dans un batiment typique du médoc (Bergeries, Fours à Bois) des volailles ( Poulets, Canards, Lapins, Oies, Poulardes, Pintades, Canettes), de qualité, sous le label « Ferme de Vertessec ». 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Contrat

     Contrat special noel 2012  

     La Ferme de Vertessec

 

 

Distributions Effectuées par Annie, Huguette, Catherine et Philippe, Tous les Quinze Jours sous le Préau du Centre de Loisirs de Fongravey de 18h45 à 19h45 

 

 

Fromage de chèvre

Notre productrice nous propose des produits variés. Vous pouvez profiter de lait cru, de fromages tels que Tome, Chabis, Palet, Pyramide, bûche cendrée, crottin sec, mais également de yaourts (par 4), de faisselle et de fromage blanc par pot de 250 g.

photo fromages
plateau de fromage

cliquez sur le lien ci-contre pour accéder au Contrat du 3 jan au 20 juin 2013 

suite du tableau commandes-2013

cliquer sur le lien pour accéder au site du producteur

Poissons

Nicolas BRIN et son bateau « Le Yeti » vous propose le contrat poissons

 

 

Père de deux garçons et une petite fille, Nicolas Brin, embarque à la pêche sur les navires du quartier maritime d’Arcachon depuis 1986 à l’age de 14 ans, puis dans les années 90 il a acheté son propre bateau. Il est aujourd’hui armateur du Yéti, un fileyeur polyvalent de 13 m. Travaillant avec différents filets, trémails, filets droits mais aussi quelques casiers à crustacés.

L’équipage est composé de Nicolas et 3 matelots, ils partent tous les jours vers 3 heures du matin pour rentrer vers les 17 heures.

« La vente en Amap, c’est un engagement mutuel dont l’esprit me convient vraiment, nous dit Nicolas. Je m’entends directement avec les consommateurs intéressés sur la composition, le poids et bien sûr sur le prix de mes paniers de la mer ; les consommateurs s’engagent à m’acheter un certain nombre de colis et payent à l’avance. De mon côté, je garantis des livraisons régulières de produits de saison, de grande fraîcheur, issus de ma propre pêche. J’explique que mon activité est très encadrée : par exemple, mon organisation de producteurs collecte mes statistiques de capture et de vente, y compris quand je vends en direct ; toute ma production est donc bien décomptée des quotas ».

Nicolas livre plusieurs Amap dans l’arrière-pays girondin. Il compose des paniers de la mer de 3 kg avec les espèces du moment : « Je mets toujours une espèce à forte valeur, comme de la sole, de la lotte ou du bar puis je complète mon colis avec des poissons meilleur marché. À moi de faire mes calculs, le prix de vente au kilo étant fixé par avance avec l’acheteur à 10 euros pour l’année. Je valorise ainsi plein d’espèces comme le merlu, le merlan, le maigre, qui, parfois, sont bradées en criée ! ».

Dans les barquettes que Nicolas fournira à Amaplanéte Blanquefort, nous pourrons trouver également, du rouget, des blancs de seiches, de la bonite, de la vive et pourquoi pas de l’araignée…

 

Cliquez sur le lien ci-contre pour accéder au contrat : CONTRAT poisson 2012-2013

POMMES ET VIN

Journée découverte Pommes et Vin
Floraison printanière du verger


Jean-Paul et Virginie Bouges cultivent leur  vigne et leurs pommiers  à Esseintes près de La Reole. Désireux de donner une nouvelle vie à leur vieux verger, ils ont converti 2 hectares en bio , le reste en agriculture raisonnée.

Au fil de la saison et en fonction de la maturité des differentes variétés , vous découvrirez les  délicieuses saveurs des Pitchounettes (bio),  Gala,  Chante-Claire,  Chante-Grise,  Fuji et l Goldrush (bio). Une partie de leur récolte est transformée en jus de pommes et mise en bouteille localement.

Passionnés par leur métier , ils sont également passés en Bio pour leur vignoble.  Leur production est commercialisée en partie avec la coopérative des Coteaux d’Albret et par eux mêmes. Ils pensent prochainement pouvoir valoriser leur récolte sous leur propre appellation . Qu’ils soient rouges , rosés , blancs ou blancs Méthode Champenoise , ces vins ne manquent pas de charme avec leur accent  fruité .

N’hésitez pas à les interroger sur leur méthode de culture, les traitements bio , ils se feront un plaisir de partager leur expérience avec vous.

 

cliquer sur le lien ci contre pour accéder au contrat Pommes: CNTPommesAMAPLANETEBLQFT

 

Pour commander du vin :

cliquer sur le lien ci contre pour accéder au bon de commande vin: La commande vin

puis

cliquer sur le lien ci contre pour accéder au contrat Vin: Le contrat test vin

 

 

le contrat agneau

le contrat agneau

 

 

 

  • Rappel sur la production

M. & Mme SANCIER sont installés à Saint Antoine sur l’Isle en Gironde, à la tête d’un cheptel de 500 brebis sur un total de 100 hectares.

  •  Leur production ovine est de type extensif et naturel puisqu’ils n’utilisent pas d’engrais dans les prairies. Ils produisent leurs céréales et leurs fourrages, puis les utilisent pour leurs brebis. Néanmoins, ils n’ont pas le label « bio ».
  • Les agneaux sont abattus entre 2 à 4 mois à Chalais en Charente puis sont découpés chez un boucher.La vente s’effectue en caissette polystyrène couverte, mais n’est emballée

 

  • Les contrats

Deux sortes de contrat vous sont proposés

  •   un contrat annualisé de 4 livraisons d’un quart d’agneau.  2 x 1/4    avant (l’épaule, les côtelettes et les abats) et 2 x 1/4 arrière( le gigot, collier et poitrine, les déchets de découpe).
  •   un contrat à la commande d’un demi agneau (un gigot, une épaule, des côtelettes, du collier, de la poitrine, la moitié des abats et quelques déchets de découpe) de 7 à 9 kg

La prochaine livraison d’agneau aura lieu le 20 Décembre,et les prises de contrats les 6 et 13 décembre .Pour cette livraison exceptionnellement vous ne pourrez commander que des 1/2 agneaux .

Cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder au contrat :

contrat demi décembre